Qui sommes-nous?


Les Enfants de la Buse, association à but non lucratif déclarée d’intérêt général, est née d’une rencontre magnifique il y a 5 ans.
Thomas Vezin (président de l’association) va à Madagascar de manière régulière depuis 15 ans. Sa femme malgache et lui retrouvent leur famille et profitent de chaque voyage pour découvrir cette île continent aux richesses géographiques et humaines inépuisables.
Depuis le premier voyage, l’idée de pouvoir aider ce pays et sa population grâce à ses compétences lui est restée perpétuellement à l’esprit. En 2007, lors d’un voyage à Madagascar, il découvre l’île Sainte-Marie. Très rapidement, les contacts se font, les besoins s’expriment, une première consultation s’organise, puis en suivent quelques autres. Le besoin est réel, l’outil ostéopathique efficace et accepté. L’idée de mettre en place des consultations sur l’île s’organise, des hôteliers sont prêts à aider et participer au projet. Un déjeuner avec le chef de la circonscription scolaire finalise l’objectif de venir traiter les enfants des écoles primaires de l’île.
De retour en France, le projet va suivre son chemin, trouver des médecins et ostéopathes motivés pour partir bénévolement à l’île Sainte-Marie, organiser la mission, réfléchir à la structure de l’association.
Un nouveau voyage en 2010 confirme et finalise ce projet. Les autorités locales confirment leur demande, les partenaires locaux maintiennent leur engagement, les enfants sont là et nous attendent.
L’aventure est lancée, en novembre 2011, nous sommes attendus à l’école de Vohilava, avec environ 600 enfants à traiter. 4 ans après, 1250 enfants bénéficient de ces consultations et des progrès sont constatés suite aux actions mises en place au niveau bilan ostéopathique, conditions sanitaires et hygiène.

Alt Text 

L’équipe

L’équipe s’est rencontré sur les bancs d’école, pendant leur formation d’ostéopathe, tous déjà praticiens, ils ont su garder le contact entre eux pour pouvoir au moment voulu créer ensemble un projet mettant leur qualification au service d’enfants démunis.

Notre action

Traitement Ostéopathique
100%
Observation Médicale
48%
Traitement Médicamenteux
40%



Thomas Vezin

Thomas Vezin | Président

« Les enfants de la Buse c’est une belle histoire d’amour. Le projet est né de ma magnifique rencontre avec Madagascar puis l’île Sainte-Marie. Il s’est concrétisé avec le soutien d’une fantastique bande de thérapeutes au grand coeur, impliqués, bienveillants et efficaces. Il se pérennise tous les ans grâce au lien magique et indicible qui nous unit à ces enfants durs, forts et courageux.
Les enfants de la Buse, c’est le retour à l’essentiel, le vrai but d’un thérapeute. »

Marc Lhospitalier

Marc Lhospitalier | Ostéopathe

“L’idée d’un camarade de promotion muée en formidable aventure humaine, c’est ce que nous a proposé notre ami Thomas en 2003. Parti d’un rêve, cela a abouti à des rencontres extraordinaires, à la découverte d’enfants merveilleux et d’une île magique. Bon vent aux enfants de la Buse.”

Fabien Ulmer

Fabien Ulmer | Ostéopathe

« Les Enfants de la Buse, c’est une aventure humaine, une façon de se rendre utile pour une population dans le besoin, des moments de partage et d’amitié. C’est aussi le prolongement utile de nos études d’ostéopathie. »

Marie-France Bajolet-Laplante

Marie-France Bajolet-Laplante | Médecin Urgentiste

« Donner un peu de mon temps, de mes compétences et de moi aux côtés de tous les Enfants de la Buse constitue pour moi une merveilleuse aventure humaine promue par une furieuse envie de découverte, d’échange et de partage.
Je souhaite à tous de vivre une telle expérience au moins une fois dans sa vie. Et je remercie mon ami et président Thomas de m’avoir entrainée dans son sillage et jamais je ne regretterai l’engagement pris au coin d’une table d’étudiant… »

Alain Bédouet <small>| Ostéopathe

Alain Bédouet | Ostéopathe

« Toucher l’autre qui vit de l’autre côté de la Terre, écouter son corps pour le comprendre sans les mots qui vont avec (dialecte local), être plongé dans une école élémentaire pendant 15 jours, vivre le quotidien rustique des enfants, de la population, côtoyer leurs sourires, plonger dans leurs grands yeux et recevoir en retour une surprise : être plus riche, d’une richesse tellement immense que l’on ne peut l’auditer. Faire partie « des Buses », c’est transmettre les valeurs humanistes de l’ostéopathie, mettre en commun ses compétences pour donner du sens au mot fraternité. »

Chloe Petitjean

Chloe Petitjean | Ostéopathe

« Dès notre arrivée, nous avons été accueillis très naturellement et chaleureusement par les instituteurs, les parents… Avec les enfants, entre nos mains et leurs sourires, le courant passe bien.
Cette mission, c’est aussi une belle expérience de travail en groupe, qui a permis de supers échanges et rencontres avec les Malgaches. »

Marc Michaux

Marc Michaux | Ostéopathe

« De venir en aide aux jeunes générations, c’est d’assurer une meilleure stabilité de vie d’une future population. Chaque année , nous sommes encouragés par leur évolution c’est pour cette raison que je renouvelle ma présence. »

Sarah Clavel

Sarah Clavel | Ostéopathe

« Les Enfants de la Buse c’est 200 consultations, 30 litres de transpiration, 5 litres de ti’punch, 10 kilos de riz, une centaine de litchis…. C’est aussi des milliers de sourires, de pleurs et de rires….
Mais c’est surtout une équipe de choc, deux semaines d’arrêt dans le temps, chaque année une nouvelle découverte, haute en couleurs et en saveurs… »

Voir son site
Franck Maurice

Franck Maurice | Ostéopathe

« Aujourd’hui, les Enfants de la Buse ne représentent pas pour moi une mission de 15 jours par an mais bien un bout de mon activité personnelle et professionnelle. La Buse fait maintenant partie de mon quotidien. »

Anaïs Boula de Mareuil

Anaïs Boula de Mareuil | Ostéopathe

« Devenir une buse : avion, bus, voiture, bateau… en avant moussaillon !! Une bonne dose de piment pour l’aventure et les rebondissements, une bonne dose d’expérience avec des rencontres et des échanges inoubliables, une bonne dose d’éclats de rire avec plus de 1250 sourires entre les mains !! Comment résister et que demander de plus…? »

Tasnime Akbaraly

Tasnime Akbaraly | Médecin

« Les Enfants de la Buse, c’est une occasion d’échanger avec des collègues dans un milieu différent. C’est aussi une opportunité d’apprendre et d’échanger de façon privilégiée sur les soins de terrain. »