Qui sommes-nous ?


Les Enfants de la Buse, association à but non lucratif déclarée d’intérêt général, est née d’une rencontre magnifique il y a maintenant 11 ans.
Thomas Vezin (président de l’association) se rend à Madagascar de manière régulière depuis plusieurs années, sa femme malgache et lui retrouvent leur famille et profitent de chaque voyage pour découvrir cette île-continent aux richesses géographiques et humaines.

Depuis son premier voyage, l’idée de pouvoir aider ce pays et sa population grâce à ses compétences lui est restée perpétuellement à l’esprit. En 2007, lors d’un voyage à Madagascar, il découvre l’île Sainte-Marie. Très rapidement, les contacts se nouent, les besoins s’expriment, une première consultation s’organise, puis s’ensuivent quelques autres. Le besoin est réel, l’outil ostéopathique efficace et accepté. L’idée de mettre en place des consultations sur l’île s’organise, des hôteliers sont prêts à aider et participer au projet. Un déjeuner avec le chef de la circonscription scolaire finalise l’objectif de venir traiter les enfants des écoles primaires de l’île.

De retour en France, le projet va suivre son chemin : il faut trouver des médecins et des ostéopathes motivés pour partir bénévolement à l’île Sainte-Marie, organiser les missions, réfléchir à la structure de l’association.

Un nouveau voyage en 2010 confirme et finalise ce projet. Les autorités locales confirment leur demande, les partenaires locaux maintiennent leur engagement, les enfants sont là et nous attendent.
L’aventure est lancée, en novembre 2011, les Enfants de la Buse sont attendus à l’école de Vohilava, avec environ 600 enfants à traiter. Quatre ans après, 1250 enfants bénéficient de ces consultations et des progrès sont constatés suite aux actions mises en place au niveau bilan ostéopathique, conditions sanitaires et hygiène.

En 2018, l’association prend un nouveau virage avec l’arrivée d’un nouvel équipage :
Thomas Vezin après plusieurs années d’engagement souhaite prendre du recul et il confie la poursuite de la mission à une nouvelle équipe, à qui il a confié son vaisseau pour voguer vers de nouvelles missions.

 

«  Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » Lavoisier

 

La dernière mission ostéopathique et médicale en mai dernier ayant été compromise à Sainte-Marie, l’équipe avait mis à profit cette mission pour proposer ses soins auprès d’autres partenaires (Village du Père Pedro, Aïna Enfance & Avenir et Pachamama).
Ces rencontres ont ouvert de nouveaux horizons, et désormais – c’est une première pour l’association – les prochaines missions auront lieu à Antananarivo.

Les associations :
L’association AINA ENFANCE & AVENIR accueille au sein de son village de jeunes mamans mineures, enceintes ou avec leur bébé, qui se retrouvent à la rue. Ce village assure un cadre affectif, scolaire et médical aux enfants. Les mamans sont également prises en charge et formées professionnellement, dans le but de pouvoir devenir autonome au bout de 3 ans. Dans ce cadre, l’association les Enfants de la Buse assurera des consultations pour les enfants et leurs jeunes mamans.

PACHAMAMA est une association qui développe plusieurs actions à caractère social, éducatif et environnemental. Une de leurs actions consiste à accueillir 300 enfants dans un centre, les mercredis et samedis, autour de la pratique du rugby. Par ce biais, l’objectif est de favoriser l’insertion sociale et l’éducation. Le projet des Enfants de la Buse est de suivre ces enfants au long terme au niveau médical et ostéopathique et de les accompagner dans leur pratique sportive.

Alt Text